|    Nous contacter   |   facebook iwitter

L'université Aspnet, Mission et stratégie

 

RéSEAU en Côte d’Ivoire : S’adapter afin de contribuer à une éducation de qualité pour le XXI ème siècle.

 

           Alors que nous entrons dans le troisième millénaire, le temps est venu de réfléchir où nous en sommes aujourd’hui de l’éducation et comment la faire progresser afin d’assurer un avenir plus prometteur pour tous.

 

            Il est certain que l’éducation a un rôle primordial à jouer pour aider les enfants et les jeunes à promouvoir les idéaux de l’UNESCO et à relever tous les nouveaux défis qui se présentent face aux rapides mutations, à l’avènement de l’ère électronique, à la mondialisation et aux disparités croissantes entre riches et pauvres. Des mesures urgentes s’imposent pour assurer la qualité de l’éducation.

 

            La Commission internationale sur l’éducation pour le XXI ème siècle préconise le renforcement des quatre piliers principaux de l’éducation :

             â�    apprendre à connaître,

             â�    apprendre à faire,

             â�    apprendre à être,

            â�    apprendre à vivre ensemble.

 

            En participant au réSEAU et en dirigeant des projets pilotes, les écoles ont l’occasion d’apporter des contributions significatives à l’amélioration de l’éducation par le renforcement de ces piliers :

 

Apprendre à connaître : il y a souvent un décalage entre ce qui se passe dans les salles de classe et ce qui se passe dans le monde. Les jeunes d’aujourd’hui seront bientôt les décideurs de demain et bon nombre d’activités du réSEAU leur permettent d’être plus conscients des grands problèmes mondiaux et des solutions à apporter, qu’il s’agisse des conflits, de la pauvreté, de l’abus de drogue, de la détérioration de l’environnement, de la violation des droits de l’homme, de la diversité culturelle, etc. Le monde étant devenu plus complexe et interdépendant, les activités du réSEAU s’efforcent de fournir une approche globale de l’apprentissage et des savoirs.

 

Apprendre à faire : la mobilité, la flexibilité et la formation continue seront déterminantes à l’avenir pour répondre aux besoins du marché de l’emploi et aux transformations sociales. Au lieu de simples récepteurs de savoirs, les élèves deviendront de plus en plus les acteurs principaux du processus d’apprentissage. Les activités du réSeau, qui sont orientées vers les besoins des élèves, mettent l’accent sur leur participation à la recherche et à la collecte des données, leur analyse et les conclusions à en tirer. Les moyens de résoudre les problèmes, la résolution non violente des conflits, la créativité et les techniques de communication font partie intégrante des activités du réSEAU.

 

Apprendre à être : comme cela a été mentionné, le savoir ne suffit pas, il doit être utilisé à bon escient pour transformer notre culture contemporaine, caractérisée par la guerre et la violence, en une culture de paix et de tolérance. Le réSEAU renforce les dimensions humaines et morales de l’éducation, aide les élèves à acquérir un esprit critique et à se mobiliser en faveur de la paix, et les prépare à devenir des citoyens responsables au niveau local, national et international.

 

            Apprendre à vivre ensemble : Malgré l’acquisition d’un tel volume de connaissance et de savoir-faire, nous n’avons pas encore appris l’essentiel : comment vivre ensemble ! l’un des plus grands défis qui nous attend, c’est d’apprendre enfin à vivre ensemble dans la paix et la dignité. Au fil des années, les Ecoles associées ont contribué à renforcer cet objectif fondamental par l’affirmation de l’identité propre, l’estime de soi et la confiance en soi dans le respect des autres cultures.

 

            Le réSEAU présente l’avantage et le privilège de pouvoir mobiliser les chefs d’établissement, les enseignants et les élèves et leurs parents à travers le monde entier, aussi bien ceux qui sont dotés des moyens et des instruments les plus sophistiqués que ceux qui sont presque dépourvus de toute infrastructure, pour tenter d’apprendre à vivre ensemble dans la paix et l’harmonie.

 

            Beaucoup d’innovations couronnées de succès ont été réalisées grâce au dévouement, à la compétence et la perception des coordonnateurs nationaux du réSEAU et de la communauté scolaire. Depuis 1996, le nombre d’écoles affiliées a doublé, révélant ainsi l’intérêt et l’appui des Etats membres de l’UNESCO. Comme chacun le sait, la qualité de l’éducation dépend à la fois de la qualité des enseignants et des résultats. Le réSEAU a beaucoup à offrir à ce double égard.

 

Lancé officiellement le 16 novembre 1996 en Côte d’Ivoire à l’occasion de la Journée Internationale de la Tolérance, le Système des Ecoles Associées , dans sa phase pilote, s’est donné pour objectif la promotion de la culture de la Paix et la compréhension internationale au moyen d’activités éducatives.

 

Un conseil des Ministres a «  autorisé l’adhésion de la Côte d’Ivoire au Système des Ecoles Associées de l’UNESCO et Chargé les Ministres concernés de créer autour du projet , l’interdisciplinarité et l’esprit d’équipe nécessaires à sa réussite dans sa phase pilote au niveau de 14 établissements retenus et, ultérieurement, son expansion au niveau de nos établissements scolaires »

 

L’intérêt manifesté à différents niveaux  par les élèves, étudiants et les responsables administratifs, pour la promotion de la paix, des droits de l’homme, des principes démocratiques etc… nous interpelle sur la nécessité de :

-          renforcer les capacités des 14 établissements pilotes,

-          d’étendre le réSEAU

© réSEAU ASPNET 2011                                           Conçu et réalisé par ingénierie multimédia